Jany...

photos de compiegne de picardie et d ailleurs

11 novembre 2011

WAGON DE L ARMISTICE 1918...FORET DE COMPIEGNE...CLAIRIERE DE RETHONDE...

Armistice de 1918[modifier]

La voiture fut incluse dans le train qui, le 7 novembre 1918, fut acheminé dans une futaie de la forêt de Compiègne. C'est ce lieu isolé mais peu éloigné du front et du Quartier Général allié qui fut choisi par la Direction des transports militaires aux Armées (DTMA) et approuvé par Foch, pour les négociations de l'armistice entre les Alliés et les Allemands. Ce site, qui deviendra plus tard la clairière de Rethondes, était équipé de deux épis ferroviaires[4], distants d'une centaine de mètres et reliés à la ligne de Compiègne. Ils servaient alors pour le tir de très longue portée sur les lignes allemandes[3]. Un second train fut aménagé pour abriter la délégation allemande.

Les négociations furent menées dans la voiture-salon et le 11 novembre entre 5 h 12 et 5 h 20 du matin, après une ultime séance débutée à 2 h, l'armistice y fut signé le 11 novembre 1918 avec une application sur le front fixée à 11 h du matin[3].

Autour de la table étaient assis en se faisant face[3] :

  • pour les Alliés : le maréchal Foch entouré de l'amiral de la flotte britannique Wemyss, du contre-amiral britannique Hope et du général français Weygand ;
  • pour les Allemands : le ministre d'État Matthias Erzberger, le général major von Winterfeldtl de l'armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Vanselow de la Marine impériale.

Aux extrémités de la table se trouvaient l'officier interprète français Laperche[5] et le capitaine allemand von Helldorff.

Assistaient également mais en retrait, le capitaine britannique Mariott et le capitaine allemand Geyer.

Dans le petit bureau-salon adjacent, au centre de la voiture et servant aux transmissions, se tenaient deux officiers français le commandant Riedinger et le capitaine de Mierry. Dans les anciennes cuisines du wagon avaient été aménagés le bureau des secrétaires Henri Deledicq et Émile Grandchamp ainsi que celui des cartographes.

DSC02079

Posté par J_Joye à 00:06 - COMPIEGNE...RETHONDES... - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • je pensais qu'il avait disparue ce wagon…

    Posté par sav, 11 novembre 2011 à 23:15
  • Cela me rappelle des souvenirs.
    Sortie scolaire de 5 jours au collège en 3e.
    Mais également souvenirs de cette période sombre de l'histoire.
    Merci pour ces reportages.

    Posté par B.O., 13 novembre 2011 à 14:35
  • Salut Jany,
    Tu as de la chance d'avoir pu photographier le wagon avec personne autour.
    De mon coté, je suis aller le visiter hier avec les enfants. J'ai pris une photo, vite fait, mais il y avait du monde autour. De plus, je me suis fait remonter les bretelles par la guichetière parce que c'est interdit d'en prendre...
    Bonne journée.

    Posté par Patrick, 14 novembre 2011 à 13:37

Poster un commentaire